La prédiction n’est pas nouvelle. Dix ans auparavant déjà, les leaders du marché ont évoqué la possibilité pour les machines domestiquées de remplacer l’homme en le libérant de toutes les tâches répétitives et harassantes. Le dernier rapport du FEM publié le 17 septembre 2018 avance un résultat optimiste et une grande avancée pour l’économie et l’emploi.

Une quatrième révolution industrielle pour 2025

Les multiples avancées technologiques en robotique permettent au Forum économique mondial de statuer que les machines et les algorithmes effectueront la moitié des tâches d’ici 2025. Les participants et les observateurs de ce forum veulent déjà attirer l’attention sur les changements rapides que subira le marché du travail dans les années à venir.

Autrement dit, les robots seront responsables de 52% de la répartition du travail contre 29% actuellement. Les avantages de l’automatisation sont nombreux. Elle permet de réduire les erreurs humaines, d’accomplir un volume de travail record en un minimum de temps, etc…

La robotisation : destructeur et créateur d’emplois

Le FEM reconnaît que la robotisation menace certains travailleurs. Il estime que cette transformation drastique est attendue puisque près de 75 millions d’emplois traditionnels seront perdus. Parmi les postes concernés, le secrétariat, l’assemblage en usine ou encore la comptabilité.

Il annonce pourtant dans ce même document que près de 133 millions nouveaux emplois vont également voir le jour, statuant ainsi que le recyclage sera donc inévitable. L’automatisation de l’économie devrait à elle seule créer près de 58 millions d’emplois, toujours selon le FEM.

Cette prédiction encourage d’ores et déjà les jeunes futurs diplômés à s’orienter vers des carrières qui exigeront essentiellement des compétences techniques spécifiques. Selon les membres du conseil d’administration du FEM, un tel changement ne va donc pas vider les lieux de travail, mais va procéder à une transformation fondamentale avec une baisse importante des CDI au profit des missions ponctuelles.

Partager:
Alexandre
Écrit par Alexandre
Engagé mais pas trop... Je parle de choses qui me tiennent à coeur, sérieuses ou non...