Aujourd’hui, sur Internet, on trouve un grand nombre d’offres d’investissement frauduleuses qui se terminent toujours par des pertes considérables d’argent pour les épargnants, lorsqu’ils sont pris au piège. En fin d’année dernière, les autorités françaises ont même publié un document pour faire le point sur les dangers qui existent, alors que ces pertes sont évaluées à près d’un milliard d’euros entre 2017 et 2019.

Pour investir : choisir une plateforme de trading en ligne reconnue

De plus en plus d’épargnants s’intéressent aux produits dérivés en bourse. Par exemple, les crypto-monnaies, telles que Bitcoin, attirent beaucoup l’attention des petits investisseurs alors qu’elles trouvent souvent leur place à table dans les discussions entre amis et en famille. Mais les fraudeurs le savent aussi et tentent de leur soutirer de l’argent en créant de fausses offres d’investissement.

La manière la plus sûre d’investir en ligne est de trouver une bonne plateforme de trading. On la reconnaîtra, entre autres, au fait qu’elle permet d’accéder aux différents marchés financiers, tels que le Forex et les futures, afin que vous puissiez investir dans les crypto-monnaies ou le marché des devises si vous le désirez. Elle devrait aussi offrir un service clientèle durant les heures d’ouverture des marchés financiers, pour vous aider dans vos achats et ventes. Saxo est un bon exemple d’une plateforme de trading en ligne fiable et sécuritaire.

Des plaintes en augmentation constante

Pour le Parquet de Paris, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le sujet des offres d’investissement frauduleuses est d’actualité, car ils ne cessent de recevoir des plaintes, de plus en plus nombreuses. Une grande partie des demandes au cours des dernières années faisaient référence au Forex, mais les grandes tendances du moment sont les diamants, les crypto-actifs, les produits de la forêt et le vin.

Pour les autorités, la première chose à faire avant d’investir, est de vérifier les agréments de la société et de se rendre sur la liste noire de l’AMF afin de s’assurer l’entreprise qui vous a approchés n’y figure pas. Cependant, elle doit obligatoirement faire partie du fichier de l’Autorité des marchés financiers, sinon, elle n’est pas légale. Pour vérifier l’information, l’AMF propose une page sur son site qui renvoie vers plusieurs autres répertoires (Regafi, Orias, Geco) qui vous permettra de déterminer si la société en question est agréée ou non. Si ce n’est pas le cas, il ne faut surtout pas investir avec elle.

Partager:
Alexandre
Écrit par Alexandre
Engagé mais pas trop... Je parle de choses qui me tiennent à coeur, sérieuses ou non...