La « lettre du président aux Français » n’est pas une première dans l’histoire politique française. Après François Mitterrand en avril 1988, Nicolas Sarkozy a également tenté l’exercice en avril 2012. Devenue une tradition française, faisons un zoom sur la lettre d’Emmanuel Macron qui encadre les thèmes qui devront être abordés lors du grand débat qui se déroulera jusqu’au 15 mars 2019.

Le contenu de la lettre du président

Emmanuel Macron a adressé une lettre aux Français dans laquelle il rappelle brièvement les fondements de « la France fraternelle et égalitaire » et où il condamne de nouveau «  toute forme de violence et de mise en accusation générale » envers les élus du peuple. Il évoque ensuite l’utilité du « grand débat ». La lettre a donc pour objet d’inciter les Français et les Françaises à venir soumettre leurs questions auprès de l’officier de l’État civil. Les mairies auront donc l’obligation d’ouvrir leur porte à tous les citoyens qui souhaitent participer au débat.

Emmanuel Macron appelle donc les Français à s’exprimer sur 4 grands thèmescadrés : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat et des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté. En tout, le président de la République pose 34 questions ouvertes aux Français telles que : quel impôt faudrait-il baisser en priorité ? Comment voudriez-vous que l’État soit organisé ? Quelles propositions concrètes feriez-vous pour accélérer notre transition environnementale ? Faut-il rendre le vote obligatoire ? Que proposez-vous pour améliorer l’intégration dans notre Nation ?

La lettre diffusée et envoyée par courrier

Si la lettre de Nicolas Sarkozy a été tirée à 6 millions d’exemplaires, celle d’Emmanuel Macron va utiliser différents canaux de diffusion. Elle a déjà été diffusée sur internet avec un succès relatif, car elle a été largement commentée. Elle est abondamment relayée par les médias et la presse.

Après une longue période d’hésitation, cette lettre va également être envoyée par courrier. La décision a été annoncée dimanche 13 janvier dernier par le Président qui évoque un désir de renouer contact avec les Français. Le coût d’envoi est tout de même estimé à 10 millions d’euros.

Partager:
Alexandre
Écrit par Alexandre
Engagé mais pas trop... Je parle de choses qui me tiennent à coeur, sérieuses ou non...